IRM flux 4D

Protocole IRM “flux 4D” pour l’étude par mécanique des fluides

Temps d’examen : 50 min.

La séquence IRM “flux 4D” développé par M. Markl à Freiburg (cf image ci-dessous) convient aux études par mécanique des fluides (CFD) dans les cavités cardiaques ou l’aorte. Elles sont idéales pour les applications numériques car l’information recueillie permet de définir les conditions limites lors des modélisations selon la méthode OCFIA (www.ocfia.org).

 

Actuellement cette séquence est en développement chez Siemens, le CHU de Rangueil a une version ‘recherche’ mais elle est désormais commercialisée en Europe comme une application Siemens (WIP). L’image ci-dessus illustre cette séquence qui mesure le champ de vitesse selon trois directions d’encodage. Ceci permet de reconstruire immédiatement un champ d’écoulement ‘mesuré’ et permet d’estimer des grandeurs dérivées, comme le wall shear stress (WSS), avec la résolution spatiale des images.

La résolution des équations de mécanique des fluides dans un domaine numérique défini à partir d’un examen IRM “flux 4D”, permet de calculer le champ de vitesses V et de pression P qui est cohérent du point de vue biomécanique pour le volume étudié. La CFD permet de modéliser le champ d’écoulement avec une bien meilleure résolution spatiale que celle obtenue avec les mesures IRM initiales. Cette précision est nécessaire pour décrire correctement les variables dérivées.