Protocoles d’imagerie

Etant donnée que le point de départ de la chaîne OCFIA est l’imagerie médicale, quelle soit IRM ou scanographie, nous avons cherché les conditions d’acquisition optimales répondant aussi bien aux exigences radiologiques et calculatoires. Pour arriver à cet objectif, nous avons mis en route au CHU de Rangueil (Toulouse) une séquence IRM 4D (Markl, Harloff et al. 2007) où tout le champ exploré est analysé selon la phase cardiaque, la morphologie et la vitesse du sang selon trois directions. Les images obtenues avec cette  séquence, constituent aujourd’hui la base de données « patient-spécifique » idéale pour la modélisation cardiovasculaire, ces informations posent correctement les conditions initiales dans le  modèle numérique. Bien qu’idéale, cette solution n’est pas présente dans tous les imageurs du commerce. Afin de ne pas se priver des examens provenant du parc d’appareils d’imagerie extérieurs au CHU de Rangueil, des alternatives ont été ouvertes par le biais de protocoles conventionnels en IRM et scanographie, en statique et en dynamique. Ce travail a permis de prendre en charge des applications cliniques très variées, intéressant l’aorte et le cœur. L’avantage d’une telle compatibilité de données médicales avec les autres éléments de la chaîne, permet aujourd’hui la réalisation d’études multicentriques en biomécanique cardiovasculaire.

Protocoles IRM

  1. Analyse segmentaire des ventricules gauche et droite
  2. Protocole IRM “flux 4D” pour l’étude par mécanique des fluides
  3. Protocole IRM “ARM + flux 2D” pour l’étude par mécanique des fluides d’une aorte

Protocole CT

  1. Protocole CT pour l’étude par mécanique des fluides

 

Pour charger l’ensemble des protocoles cliquez ici

Version en Español pinche aqui